Pourquoi un blogue? Et les vraies raisons pour lesquelles j’ai quitté Youtube.

Ça y est. Vous lisez les premières lignes de mon premier article de blogue. C’est excitant (!!!!), car c’est nouveau pour vous, mais aussi pour moi. J’ai cru bon débuter en vous expliquant le cheminement qui m’a mené vers ce projet.

Si vous me suivez depuis un long moment, vous savez que j’avais une chaîne Youtube active depuis 2014. Je dis « j’avais », car j’ai arrêté de l’alimenter il y a près d’un an. À tous ceux qui étaient présents, MERCI à l’infini. On a partagé énormément de moments tout en grandissant ensemble. Cette idée de tourner la page sur cette plate-forme résonnait en moi de plus en plus, alors j’ai écouté ma petite voix intérieure.

Le bien-être est une valeur extrêmement importante pour moi, alors elle m’a guidée à revoir mes priorités. C’est aussi ça le minimalisme, faire le tri dans ce qui nous ne fait plus sentir aussi bien.

Pourquoi ai-je réellement arrêté Youtube? Il y a plusieurs raisons. La principale est que je ne me reconnaissais pas tant que ça lorsque je parlais à un écran. La dynamique n’est pas la même qu’en personne. Tsé quand une caméra nous pointe, avouez qu’on ressent un petit malaise. On s’habitue, mais je n’y échappe pas complètement! C’était moi, oui, mais une seule facette de ma personnalité et je n’ai plus envie de m’identifier uniquement à celle-ci.

Ensuite, ma vraie nature ressortait davantage dans les vlogs, mais j’avais du mal à profiter du moment présent lorsque je filmais. Je le faisais pour vous partager mon quotidien et mes aventures, puis pour conserver ces souvenirs. Toutefois, j’ai réalisé que le plus important était de les vivre pleinement, vous comprenez? C’est plus aligné avec ce à quoi j’aspire.

Finalement, le montage. Bon, c’est vrai que c’est (très) long, mais le plaisir était là! Par moment, je me retrouvais cependant à me juger et à développer de nouveaux complexes – d’apparence ou de langage (le montage fait de la magie, mais j’ai tendance à bégayer ou à chercher mes mots). Les youtubeurs n’en parlent pas, mais je vous le jure, c’est un réel enjeu auquel on fait face en se regardant pendant des centaines, voire des milliers d’heures de montage par année. 

Pour les curieux et les curieuses qui se demandent comment je gagne ma vie maintenant, je vais être transparente avec vous. Youtube n’a jamais été une source de revenus considérable pour moi. Même si c’était ma plus grande plateforme en matière d’abonnés, c’était que 10% de mon salaire. Ma chaîne était à mes yeux, mon terrain de jeu et une passion. D’ailleurs, fun fact, mais je m’identifiais plus à une créatrice de contenu sur Instagram qu’une youtubeuse. Donc, pour répondre vraiment à la question, ce sont les partenariats rémunérés sur Instagram qui me permettent de payer mes factures et j’en suis éternellement reconnaissante.

Somme toute, depuis ce changement, je me sens plus légère et j’ai plus d’énergie et de temps à mettre dans de nouveaux défis.

Voilà, j’ai tout dit.


Bien que je vous ai énuméré les moins beaux côtés de Youtube, reste que ça a été un safe space où je pouvais avoir de longues discussions avec vous et une proximité supérieure à toutes les autres plateformes. Vous êtes littéralement entrés dans mon quotidien et dans ma tête (rires). La chaîne a été un pilier pour bâtir cette communauté, être créative, apprendre, grandir et connecter avec vous, qui avez des intérêts semblables aux miens.

Dans les derniers mois, j’ai essayé de transformer mon utilisation d’Instagram pour offrir plus de contenus qui pouvaient ressembler à ma chaîne Youtube, mais ce n’était pas optimal. J’avais besoin de plus de place et idéalement une barre de recherche pour que vous puissiez trouver facilement l’information (on se perd rapidement avec les stories et les posts hein?!). C’est à ce moment que ça m’a traversé l’esprit: hey, je vais me créer un blogue.

Je vais partager sur une base plus régulière du contenu informatif, pertinent et inspirant. Ici, on échangera donc ensemble nos expériences, nos astuces et nos apprentissages en lien avec un quotidien simple, qui nous fait triper et où l’on a plus de liberté.

Ce site web complémentera à merveille mon contenu actuel sur mes expériences/roadtrips, les finances personnelles, le bien-être, le développement personnel, mes lectures, la consommation réfléchie, le minimalisme et la frugalité. Ça sonne grano, mais honnêtement je ne le suis pas tant que ça. Je n’aime pas les extrêmes!

J’ai l’intention que ce soit simple et le fun pour vous de me lire, quand vous en ressentirez l’envie. Merci pour votre enthousiasme et votre soutien. Ça vaut beaucoup pour moi!

/Photo de couverture: Ethical Digital Agence

Notes

Si vous ne voulez pas manquer les prochains articles, je vous invite à ajouter mon blogue à vos onglets Favoris!

Commentaires

6 réponses

  1. Féliciations, Mila!!!! I dont know how to express it in French, but you chose the perfect font & background for your site, it is soooo soothing to read. Fantastique!!

  2. J’aime tellement le look de ta plateforme ! C’est superbe, c’est doux et ça correspond totalement à l’image que tu dégages. Et que dire de tes articles. Je suis fan :)))

    1. Merci beaucoup Anne-Sophie! Si tu vois une ressemblance à ma personne, c’est réussi alors hihi! Je suis heureuse que tu aimes le blogue xx

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Mila

En 2014, je suis tombée sur une vidéo qui expliquait le concept du minimalisme et de la frugalité. Ça a été un moment tournant où j’ai adopté des habitudes me permettant de me rapprocher de ce mode de vie. Quelques années plus tard, je peux témoigner du sentiment de bien-être qui s’est installé au cœur de mes relations, de mon environnement, de mon travail, de mes passions, puis de ma santé financière, physique et mentale.


Ici, on partagera ensemble nos expériences, nos astuces et nos apprentissages en lien avec un quotidien qui nous fait tripper et où l’on a plus de liberté.